Southside & TM88

Fondée en 2010 dans l’idée de créer un super groupe de producteurs, la 808 Mafia ne cesse d’agrandir sa notoriété. Depuis son premier tintement de synthé qui a résonné dans les quartiers d’Atlanta jusqu’à ses livraisons d’instrumentales express et efficaces dans tous les coins de l’Amérique, le collectif fondé par Lex Luger et Southside, sous l’empreinte de Brick Squad Monopoly, est devenu une valeur sûre pour tous les rappeurs misant sur la trap music. Leur point fort : la régularité et l’omniprésence sur le marché des productions grâce au nombre incalculable de membres représentant la marque 808, mais aussi grâce à leur facilité à élaborer des mélodies qui sont toujours au goût du jour. Retour sur le plus grand collectif de producteurs que le rap game n’ait jamais connu.

2010, tout a commencé par une idée de Waka Flocka Flame. Le célèbre cousin de Gucci Mane (patron de Brick Squad) voulait rassembler les meilleurs jeunes producteurs se trouvant sur la scène d’Atlanta. Le but ? Produire ce qui se fait de mieux en termes de Trap Music afin de gratifier au mieux nos oreilles. De ce fait, Lex Luger et Southside, deux jeunes beatmakers du coin, se mettent d’accord pour former un collectif. Une équipe qui s’appellera les 808 Mafia. La suite, on la connait : Lex Luger se fait connaître mondialement grâce à ses productions lourdes effectuées pour Rick Ross et son album Teflon Don (B.M.F., MC Hammer). Southside, quant à lui, suit discrètement mais sûrement les pas de son collègue.

Presque 5 ans après, la firme reste toujours intacte mais les membres se sont multipliés et la cote du groupe n’a jamais été aussi haute. SouthSide, TM88, Tarentino, Purps, Fuse, Be-Bop, Bobby Beats pour ne citer que les plus connus… mais on retrouve un peu moins de 20 producteurs faisant partie du mouvement. Et même si Lex Luger a décidé de quitter le collectif pour fonder son propre groupe, la 808 Mafia ne s’est jamais aussi bien portée qu’en ce début d’année 2015. Sur ces cinq dernières années, ils ont fait partie de ce groupe de producteurs influents qui a amené un nouveau souffle sur la scène de la trap.

Avec un style bien à eux, ils travaillent sur le logiciel Fruity Loops pour la conception de leur instrumentales. Ces dernières sont généralement d’ambiances très agressives voire violentes, accompagnées de grosses basses et des percussions de synthétiseurs. A côté de ça, les 808 utilisent également une boîte à rythme électronique appelée TR-808, d’où le nom du collectif.

Cependant, lorsque l’on parle de 808 Mafia, il n’y a que deux noms sur une vingtaine qui en ressortent. En effet, la réputation du groupe est due, en majeure partie, à SouthSide et TM88. Et il faut savoir que les deux individus se connaissent depuis leur tout jeune âge. L’un est reconnaissable avec ses tatouages en pleine face et l’autre avec son allure nonchalante accompagnée d’une coupe de cheveux originale (des dreads qui ressembleraient à une sorte de palmier coloré sur sa tête). Inéluctablement les plus connus et les plus talentueux du groupe, les deux compères sudistes représentent la partie émergée de l’iceberg. Ce sont les leaders incontestables du collectif et ils ont déjà participé à l’élaboration de gros hits à succès comme le fameux Danny Glover qui a permis de lancer Young Thug. Plus récemment, les deux créateurs ont fait monter leur cote grâce à la production d’une partie de Monster, mixtape de Future. Avec des titres comme Codeine Crazy, Fetty, Showed Up ou le monstrueux After That, ils ont démontré l’étendue de leur talent derrière les manettes.

En passant par Gucci Mane, Future, Chief Keef, Lil Wayne, Young Thug, Wiz Khalifa ou encore Drake, les 808 Mafia fournissent de plus en plus d’artistes aux styles plus ou moins différents. De ce fait, ils n’ont pas de quoi rougir face aux autres étoiles montantes de la production. Et leur méthode pour tester si leur morceau sera un futur hit ou pas est simple. Effectivement, comme tous les autres producteurs originaires d’Atlanta, la tradition est de tester leurs créations dans les strip clubs du coin, Magic City étant le plus réputé. La recette est simple, si le morceau y est bien reçu, il pourra être joué dans les boîtes normales. S’en suit l’intérêt des stations de radio et tout s’enchaîne.

Pour finir, ce qui fait aussi le point fort de ces producteurs, ce sont leur nombreuses collaborations avec les autres grands noms d’Atlanta comme Metro Boomin (dans Monster), Zaytoven ou encore Sonny Digital. La compétitivité de ces producteurs sudistes est certes élevée mais ils n’hésitent pas à passer des soirées ensemble dans un même studio à créer des beats tout en se passant quelques joints et en se tapant des barres. Une entraide entre passionnés du même boulot qui est devenue une tradition pour se motiver les uns des autres, afin de devenir encore meilleur. Mais qui en ressortira vraiment gagnant ? Certainement le hip-hop d’Atlanta.

Si vous voulez plus creuser, 808 ont sorti deux mixtapes qui regroupent leur premières productions ; 808 Mafia 1 et 2. Et dernièrement, vous pouvez écouter les Free Agent 1 et 2 de Young Sizzle qui sont des projets plus récents et entièrement produits par le collectif.

Kevin

 

Un commentaire

Donne ton avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s