VII image 2

Difficile de qualifier cet artiste que je vous présente aujourd’hui, tant il se démarque de ce qu’on a l’habitude d’écouter. Alors, bien entendu, il s’agit de rap, mais pas du n’importe lequel. A la façon d’un film d’horreur, ses albums sont d’une violence assez inouïe. Pas à la manière d’un Booba avec des insultes et autres provocations, mais plutôt une violence psychologique qui, par moment, fait froid dans le dos.

Membre et fondateur du label Sonatine Musique, qui avait notamment sorti le premier album de Fayçal, VII sort en 2007 son premier album Lettre Morte. Je vous parlais d’un rap sombre, voire satanique, mais ce n’est pas sur ce premier opus que ceci est le plus flagrant. Même si la cover nous montre un cercueil, que la voix rugueuse de VII et les productions qui y collent parfaitement nous confirment que nous sommes en présence d’un album violent, qu’on peut classer dans la catégorie hardcore, vous verrez que le rappeur sait faire bien plus violent et sombre.

Cette violence dont je vous parle se fait notamment remarquer lors de la sortie de son deuxième album, intitulé Jardins Macabres. Nouveau projet signé sur un nouveau label qu’il a également fondé après la dissolution de Soratine Music : c’est sous Rap and Revenge que le projet sort. Un projet particulièrement sombre, mélangeant à la fois humour noir et points de vue qui font froid dans le dos, comme on le remarque dans le titre Tu Les Tueras Pour Moi : « Ton suicide ornera ma pochette ». Le projet n’en demeure pas moins un très bon projet, toujours dans l’underground comme il le confirme dans Le Coin De Ma Rue : « Si tu veux faire du chiffre, rien ne sert de me suivre, le coin de ma rue me suffit ». A ne pas écouter si vous déprimez.

Le Sang Des Innocents s’inscrit dans la continuité de Jardins Macabres. Cette fois-ci accompagné par Littledemo, VII reste dans son univers noir puisque l’album traite de cannibalisme, meurtres religieux et autres exploitations sexuelles. Autant vous le dire, si vous l’écoutez dans une pièce sombre, vous n’allez pas tenir longtemps. « On te tape dans la gueule avec un fer un cheval » ou « On t’enfonce un scalpel dans le globe oculaire » sont quelques extraits de ce que vous pourrez entendre sur cet album. A noter que la production est assurée par VII lui-même ainsi que 2FCH, co-fondateur de Rap and Revenge.

En 2009 sort Le Grand Chaos, album avec lequel VII revient à ses débuts. En effet, l’album est nettement moins obscur que les deux précédents. Même si la pochette représente une crucifixion, on y retrouve notamment un son en hommage à sa famille. Mais qu’on se rassure, cela reste un projet de VII et forcément, on y retrouve de la violence; une violence toutefois poétique comme il sait si bien l’exprimer. Probablement le projet le plus abouti de sa discographie, sur des productions de 2FCH, DJ Yep, Cence ou encore VII lui-même.

En 2010, 2011 puis 2013 sortent les trois projets issus de la trilogie Inferno, titre évocateur du style et de la carrière du rappeur. Le premier, La Jeune Fille Et Le Mort, regroupant des thèmes habituels de VII comme la nécrophilie, les tueurs en séries et bien d’autres. Le deuxième chapitre sorti en 2011 mélange à nouveau poésie et horreur. A ne pas écouter en toutes circonstances, même si les textes y sont encore une fois très bien écrits. Enfin, cette année, le dernier volet de la trilogie a vu le jour. Mémoires D’outre-Tombe est selon moi le meilleur des trois chapitres. L’univers de l’album est mélancolique et angoissant mais montre des morceaux plus mélodiques et moins ténébreux que ceux présents sur Le Sang Des Innocents ou Les Jardins Macabres. Coup de cœur de l’album avec Des Rats Dans Les Murs, titre introspectif rythmé par une très belle mélodie.

Si vous cherchiez une définition de l’underground, vous en avez là un spécimen extrême. Du talent à revendre et une écriture torturée, VII fait assurément figure de pilier de la scène underground gore française. Même s’il est difficile de passer sa journée à écouter ses sons, il est indéniable que le talent est bien présent. En espérant qu’il continue sur la lancée de ses  Mémoires D’outre-Tombe, je vous laisse apprécier quelques uns de ses meilleurs sons.

Donne ton avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s